Mercredi 24 octobre 2018

Digne, car mis à mort (Apocalypse 5,6-14)


Lire le texte

Le lion de Juda victorieux, c’est un agneau égorgé. La folie de la foi chrétienne est là : « Nous annonçons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les païens » (1 Co 1,23). L’Agneau égorgé, debout, est digne d’ouvrir le livre. Mais quel est ce livre ? Est-ce l’Ecriture, le livre de la première Alliance, dont les témoins entourent le trône céleste de Dieu (ch. 4) ? Les petites communautés chrétiennes des premiers siècles, en butte aux persécutions de l’Empire romain, étaient aussi rejetées par les communautés juives, qui auraient été sinon leurs premières alliées dans la résistance à l’empire païen et idolâtre ! Ces chrétiens étaient pris entre deux feux : rejetés par les autorités juives qui considéraient Jésus comme un imposteur et ses fidèles comme des traîtres ; et persécutés par l’Empire romain, car leur religion en faisait des insoumis au culte de l’empereur et des divinités agréées. Avec les figures du chapitre 4, tout droit tirées de l’Ancien Testament, les versets de ce jour disent : courage, le Seigneur Jésus que vous adorez, pour qui vous êtes rejetés et persécutés, c’est bien lui l’Agneau digne d’ouvrir le livre, c’est bien lui le Seigneur qui accomplit et fait connaître vraiment la vérité et la volonté du Dieu d’Israël. Avant vous et devant vous, tous ses témoins le reconnaissent. Vous êtes sur la bonne voie, tenez bon !

Hélène Küng

Prière: Louange, gloire, honneur, à ce puissant Sauveur – alléluia ! Gloire à Jésus, le roi des rois qui pour nous mourut sur la croix.  

Référence biblique : Apocalypse 5, 6 - 14

Commentaire du 25.10.2018
Commentaire du 23.10.2018